Advertisements

L’occupation anarchique des lieux publics est devenue une monnaie courante dans la capitale de la Guinée forestière.  En passant de routes en routes,  les stationnements désordonnés des agents roulants font preuve concrète de cette pratique.  C’est le cas du tronçon allant de la station de la radio liberté FM de N’zérékoré (Quartier Nyen CINÉMA DIANI)  au grand marché, en passant la mosquée géographie qui a été occupée anarchiquement ce mardi 14 mars 2017,  dans les environs de 09h30 minutes.

Ce matin comme tous les jours,  les camions ont occupé totalement une allée,  en embarquant de très importantes quantités de bananes. Suite à ces embarquements un embouteillage a été observé ce matin sur ce tronçon.  Un embouteillage qui a engendré une forte discussion  entre les différents usagers, car chacun voulait coût à coût rejoindre son point de destination.

Interrogés sur cette question,  plusieurs usagers ont fait ce constat amère et l’ont  expliqué comme  Moriba HABA, conducteur de taxi moto : « Vraiment je suis très fier d’être demandé sur cette situation de ces  mauvais stationnements.  Je vous assure que cette partie est très dangereuse. Les gros camions qu’on stationne ici,  provoquent tant de problèmes à tout le monde qui utilise cette route. Comme vous-même vous voyez,  une allée de cette route est complètement occupée par ces camions transporteurs de bananes.  Donc à cause de cela, la seule allée reste utilisée comme l’allée et retour,  ce qui provoque beaucoup d’accidents à cet endroit »,  a ensuite rajouté monsieur HABA.

Quant à un jeune  conducteur d’un de ces gros camions, c’est parce-que ici à Nzerekore il n’y a pas un lieu spécial où on peut stationner les véhicules.  Nous sommes obligés de les garer  ici , car c’est ici derriere la mosquée géographie se trouve le point de vente de ces bananes en provenance des villages.  Ce que nous nous pouvons faire c’est peut-être demander aux autorités communales de nous trouver un bon espace pour que nous puissions y stationner  nos camions,  nous a expliqué ce jeune conducteur qui a voulu garder l’anonymat.

Advertisements

En bref l’embouteillage a duré près d’une trentaine de minutes et il faut signaler que ces occupations provoquent souvent des accidents à cet endroit.

N’zérékoré, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:habablanchard@gmail.com

Tel:624807592/657082394/661305548