Advertisements

Le Service d’Appui aux Initiatives Privées de la Société Guinéenne de Palmier à Huile et d’Hévéa (SAIP/SOGUIPAH) a entamé, mardi, 21 mars 2018, dans la préfecture de Yomou, une vaste campagne d’information et de sensibilisation des populations, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de N’zérékoré.

Au centre de ce forum, «Renforcer la cohabitation pacifique entre la SOGUIPAH et les populations locales».

Advertisements

Les populations des collectivités rurales de Guécké et de Bignamou, toutes de la préfecture de Yomou, travaillent étroitement avec la SOGUIPAH. Ces deux entités et la société agroindustrielle cultivent les mêmes plantes, utilisent les équipements identiques pour l’hévéa et le palmier à huile au moment des récoltes. Toutes choses qui nécessitent une mise à niveau périodique de chaque acteur, en vue d’harmoniser les interventions.

Voilà ce qui motive l’organisation, à point nommé, le présent forum à Bignamou pour les populations de l’ex-canton de Gnégbélé.

Pour cette première rencontre, ce sont les représentants des districts et secteurs de Bignamou, Guilamou, Oliamo, Volobaye, Yapatassa et Kpo qui ont massivement répondu à l’appel.

L’unanimité de consensus s’est dégagée, après le tour de table, sur l’implication effective de chaque acteur dans la protection des équipements, autant pour les plantations industrielles que familiales.

La gestion des problèmes par les communautés suivant les principes traditionnels a été l’un des points notés de la première rencontre, SOGUIPAH, populations locales de Bignamou.

 

PAR AGP