Advertisements

Soixante six  (66) personnes, dont 28 femmes, composées d’animateurs communautaires et des chargés du programme élargi de vaccination (PEV) des centres de santé dans la préfecture de N’zérékoré, ont suivi une formation ce jeudi 06 Avril 2017 dans la salle de conférence de la direction régionale de la santé de Nzérékoré, organisée  par l’ONG PRIDE GUINEE/N’ZEREKORE, sous financement du  ministère de la santé à travers son programme élargi de vaccination (PEV).

Depuis après le passage de la maladie du virus EBOLA, le  taux de couverture de la vaccination des enfants de zéro (0) à onze (11) mois a chuté considérablement de 36 à 26 %; ce qui explique que quelques réticences existent encore dans certaines zones communautaires.

L’ensemble de ces personnes constituent des mobilisateurs sociaux qui  ont pour mission la mobilisation des membres des communautés  pour qu’ils acceptent ces différentes vaccinations enfin d’augmenter le taux de la couverture vaccinale des enfants de zéro (0) à onze (11) mois ainsi que des femmes enceintes.

Advertisements

La formation a regroupé les mobilisateurs sociaux, les chargés  PEV issus des centres de santé des dix communes rurales (SAMOE, KOULE, YALENZOU; BOUNOUMA, KOBELA, KOROPARA, GOUECKE, SOULOUTA, PALE et WOMEY) et ceux des centres de santé urbains  (DOROTA, MOHOMOU, GONIA, SOKOURA, HOROYA et COMMERCIAL) ainsi que les représentants de  l’ONG PRIDE GUINEE/N’ZEREKORE et de l’UNICEF.

D’entrée en jeu, Dr. Moriba-Pé Lamah, représentant de madame la directrice préfectorale de la santé, a souhaité la bienvenue  tous les différents participants  avant de  déclarer ouverte cette session de formation.

Pendant le déroulement du module, la chargée des maladie à potentiel épidémique de la direction régionale de la santé de N’ZEREKORE, madame Lila Lucie CONDE, facilitatrice de cette session de formation a tout d’abord dégagé l’objectif de cette formation, qui est rien d’autre que préparer les mobilisateurs sociaux à mobiliser leurs populations pour accepter de vacciner complètement leurs enfants enfin que la couverture vaccinale passe très prochainement de 26 à 88% ou plus.

Elle a dans ses interventions indiqué que la vaccination des enfants de 0 à 11 mois et celle des  femmes enceintes a beaucoup d’importances pour le suivi de nos enfants. Tous les participants doivent s’engager après cette formation pour que le taux de couverture soit monté jusqu’à 88% ou plus, donc cela demande beaucoup de sacrifices de la part de chacun de vous, a rajouté la formatrice.

Quant aux participants, très satisfaits de la qualité de cette formation, ils ont exprimé leurs sentiments comme l’explique Pierre DELAMOU: «nous sommes très satisfaits de cette formation car nous avons connu aujourd’hui le rôle d’un mobilisateur social. Nous savons maintenant qu’à partir de l’instant que tout mobilisateur social doit mobiliser les membres de sa communauté pour accepter la vaccination des enfants  et des femmes enceintes.»

Il faut noter que ces mobilisateurs ont comme activités: l’organisation de causeries éducatives dans les communautés, la vérification du carnet de vaccination des enfants de 0 à 11 mois et celle des femmes enceintes, la détection des problèmes qui font objet de réticence et la mobilisation active des communautés. C’est avec un climat de joie et de satisfaction que la formation a pris fin

Cette formation est une initiative du ministère de la santé à travers sa section du  programme élargi de vaccination et elle tiendra dans toutes les cinq (5) autres préfectures de la région.

Nzerekore, Blanchard Haba pour guineeplus.net

Email:habablanchard@gmail.com

Tel:624807592/657082394/66130554