Advertisements

Les députés ont repris ce lundi 28 aout 2017, les activités à l’hémicycle. Cette reprise s’inscrit dans le cadre des travaux de la session extraordinaire relative à la loi de finance  rectificative.

Durant deux semaines, les élus du peuple vont évaluer les volets dépenses et recettes du budget national. Au cours de cette même session, les députés vont de concert avec le gouvernement, organiser le débat d’orientation budgétaire au compte de l’année 2018.

Advertisements

Dans son discours de circonstance, le Président de l’assemblée nationale a d’abord fait observer une minute de silence suite aux décès de l’honorable Dinos Diafodé Kamano, député uninominal de Gueckédou, de Mohamed Camara cameraman au bureau de presse du parlement, des victimes des éboulements de Dars-Es-Salam et Freetown ainsi que du président de l’assemblée nationale du Burkina Faso, Salifou DIALLO.

Honorable Claude Kory Kondiano a ensuite rappelé le contexte de la reprise des travaux qui répond à une disposition constitutionnelle et réglementaire, qui indique que le gouvernement à travers un décret du président, peut convoquer une session extraordinaire autour d’un ordre du jour bien défini. Comme cette session qui permettra d’évaluer le budget de l’Etat et apporter des réajustements qui s’imposent.

Il a surtout a surtout saluer la tenue cette fois-ci, pour la première fois, du débat d’orientation budgétaire, qui permet aux députés d’avoir plus de visibilité sur l’orientation du gouvernement dans le cadre de l’élaboration du budget exercice 2018. Ceci, rentre dans le cadre, dira-t-il, de la transparence dans le cadre de la transparence dans la gouvernance financière de l’Etat.

Honorable Claude Kory Kondiano, s’est également insurgé contre la constellation des ressources financières au sein des régies financières au détriment de l’Etat.

Bouba DIALLO