Advertisements

Six cabinets internationaux ont soumissionné auprès de la direction nationale des marchés publics pour le marché de l’audit du fichier électoral devant aboutir à l’organisation des élections locales et communales du 4 février 2018 en Guinée, a appris APA ce vendredi, de sources concordantes.Parmi les postulants, trois sont africains, selon la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il s’agit de : Bigradab Technology group (Afrique du Sud), Innova SCASSI group (Côte d’Ivoire), Power consulting et société consulting (Tunisie), STEP en consortium avec Transtec (Belgique), DEMUSSET (USA), Genkeis progresys et Bearning Point (France).

Dans l’Accord politique inter-guinéensigné le 12 octobre 2016 entre le camp présidentiel et l’opposition, il avait été demandé à l’institution électorale de recruter un cabinet de réputation internationale pour l’audit du fichier électoral guinéen en prélude à l’organisation des élections nationales, notamment législatives de 2018 et présidentielle de 2020.

Advertisements

« Pour respecter l’esprit et le contenu de l’Accord politique, la CENI a eu à lancer un avis de manifestation d’intérêt dans le cadre du recrutement dudit cabinet depuis le 30 septembre 2017. Jour pour jour, nous sommes à 45 jours et nous voilà à la séance d’ouverture des plis », a indiqué la Directrice de la Planification et du Fichier électoral de la CENI.

 

Journal du Cameroun