Advertisements

L’assemblée nationale a procédé ce lundi 11 septembre 2017 à l’adoption du budget remanié de l’Etat pour l’exercice 2017. Une loi des finances rectificative qui connait une légère hausse.

Il s’élève à plus de 15 mille, milliards  de francs guinéens dans ces volets recettes et dépenses soit un déficit de 400 milliard de FG.

Advertisements

Durant deux semaines, les députés  ont passé au peigne fin les observations pertinentes  apportées sur le budget de l’Etat avant son adoption.

En terme de recettes et de dépenses il n’y a pas eu de grand changement cependant les députés demandent à l’Etat de s’atteler au paiement des dettes engrangées dans les universités privées.

Ce budget adopté a soulevé des inquiétudes au sein de l’opposition par rapport au budget alloué à la commission électorale nationale indépendante pour l’organisation des élections communales. L’organe en charge des élections a vraisemblablement obtenu un montant en deçà de ses prévisions. Plus de 100 milliards c’est-à-dire un tiers du budget prévisionnel pour la tenue de ces échéances électorales.

De son coté, le gouvernement se montre optimiste et promet que ce gap pourrait être financé en fonction de la performance de recettes de l’Etat d’ici à la fin de l’année.

Bouba DIALLO