Advertisements

Après plusieurs jours de tractations, syndicat et gouvernement ont trouvé enfin un accord tard la nuit d’hier. Cet accord porte sur la levée de la suspension du Secrétaire Général du SLECG Aboubacar Soumah et le payement de ses arriérés de salaire ;

2 ) Les 30% restants seront payés comme suit : fin mars 2018 avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2018 pour les enseignants en activité. Novembre et décembre 2017 pour les retraités ;

3 ) Ouverture d’un couloir de négociations du 02 au 25 mai 2018 sur le point concernant la fixation du salaire de base des enseignants à huit millions de francs guinéens;

Advertisements

4)  Toutes les enseignantes et tous les enseignants mutés ou demis de leurs fonctions pour la grève, doivent être remis dans leurs droits. Nul ne sera sanctionné ou poursuivi pour avoir participé à la grève.

La fin de cette grève est une étape décisive dans le cadre de la décrispation de la tension sociale et politique dans le pays.

Malgré la suspension de ce mouvement de grève, l’opposition a maintenu sa marche ce 14 mars à Conakry pour réclamer la publication dit-elle, “des vrais résultats”.

Bouba DIALLO