Advertisements

Des centaines de Guinéens ayant fui la Gambie de peur de tomber dans le piège d’éventuelles violences, sont arrivés dans la préfecture de Labé, principale agglomération de la Moyenne Guinée, a-t-on appris de sources concordantes ce vendredi.

Ce flux de populations en détresse, en provenance de la Gambie, est presqu’ininterrompu, ces dernières heures, à en croire de nombreux témoins contactés dans la région de la Moyenne Guinée.

Advertisements

Cela serait dû au dernier développement de la situation sur le terrain, avec le prépositionnement des troupes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Avec la détermination des troupes de la coalition de mener l’attaque au cas où le président sortant Yahya Jammeh ne cédait pas le pouvoir à Adama Barrow.

Plusieurs dizaines de véhicules de transport en commun dont des bus et des taxis ont été mobilisés pour permettre aux populations en provenance de la Gambie de rallier Labé, une fois à leur arrivée dans la préfecture de Koundara située à la frontière avec le Sénégal.

Certains arrivants se plaignent toutefois de tracasseries enregistrées sur le sol guinéen de la part des services de sécurité, selon les mêmes sources. En effet, ce sont des gens qui seraient dépourvus de documents de voyage, ayant quitté précipitamment la Gambie, sans aucun préparatif pour ce voyage improvisé.

A noter qu’une forte communauté guinéenne vivait en Gambie, avant que l’issue incertaine de la présidentielle du 1er décembre dernier ne vienne dissuader la plupart d’entre eux à fuir le pays.

 

Xinhua