Advertisements

Le Ministère de la jeunesse vient de lancer le programme pilote national de réintégration socio-économique du Projet d’Appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité (PARSS-RSE).

L’objectif de ce programme qui est une contribution à la mise en œuvre d’un mécanisme de réintégration, vise à appuyer les efforts du Gouvernement en matière de Consolidation de l’Etat de droit, de la gouvernance, de promotion des principes démocratiques et de protection des droits humains. Particulièrement, ce projet va contribuer à créer et à pérenniser un climat social, économique et politique pacifié en améliorant la provision de sécurité à la population. Ce projet vise aussi la mise en place d’un mécanisme durable de réintégration pour les populations vulnérables et les jeunes à risque.

 Dans sa phase pilote, le programme intervient dans la commune urbaine de Kissidougou et dans les communes de Ratoma et Matoto à Conakry. La première phase du projet lancé en novembre 2016 a permis de créer des emplois temporaires pour 2.000 personnes issues des populations vulnérables et des jeunes à risque, dont 1.000 emplois à Conakry et 1.000 autres dans la commune urbaine de Kissidougou.

Advertisements

Le Coordonnateur du programme pilote national de réintégration socio-économique du Projet d’Appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité (PARSS-RSE), estime que le taux d’exécution du programme est d’environ 91%à ce jour.

 Ce programme a permis la création d’emplois temporaires et le renforcement de l’employabilité des jeunes à risque d’exclusion sociale  dans le cadre des travaux à haute intensité de mains d’œuvres.

Bouba DIALLO