Advertisements

Déclenchée en début de semaine, la grève générale illimitée se poursuit en Guinée. Dans la foulée, plusieurs responsables syndicaux ont été arrêtés dans plusieurs quartiers de la capitale guinéenne.

En marge des négociations avec le gouvernement, les leaders de la CNTG-USTG ont obtenu la libération des personnes arrêtées : « je vous informe que les syndicalistes arrêtés ont été libérés. Ceci, grâce à la diligence du directeur général de la police que nous remercions pour sa compréhension » nous a confié au téléphone ce mercredi, Mamadi MANSARE, porte parole du syndicat guinéen.

A préciser que certains syndicalistes notamment du transport routier, empêchent tous les véhicules de transport commun à travailler durant cette période de grève. Les memes agissements ont été signalés dans plusieurs localités de la Guinée profonde. Des attitudes dénoncées par des observateurs qui estiment que les travailleurs ne sont pas obligés tous, d’observer la grève. Ceux qui ne l’observent pas ont le droit, déclarent-ils de vaguer à leurs occupations sans en être empêché.

Advertisements