L’opposition menace de marcher à partir du 20 mars prochain sur l’ensemble du territoire national !
Advertisements

L‘Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principal parti de l’opposition, a déclaré que la marche pacifique prévue le 16 août dans l’optique d’interpeller le gouvernement sur la “cherté de vie”, a été autorisée par les autorités de la capitale, a-t-on appris sur place.

Le gouvernorat de Conakry qui a autorisé cette marche a toutefois invité l’opposition guinéenne a changé d’itinéraire pour cette manifestation. Ainsi, au lieu d’emprunter l’itinéraire allant de l’aéroport international de Conakry Gbéssia au Palais du peuple, l’opposition partira dorénavant du rond-point de Bambeto à l’esplanade du Stade du 28 septembre, a annoncé samedi le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla, lors de son assemblée générale hebdomadaire à ses militants.

Comme motifs de ce changement d’itinéraire, le gouvernorat de Conakry a invoqué “d’éventuels risques” liés à des débordements que pourraient générer cette manifestation au cas où elle se déroulerait sur l’axe prévu initialement.

Advertisements

Pour rappel, cet axe traverse le grand marché de Conakry, Madina, dont plusieurs commerces avaient été vandalisés lors des manifestations à la veille de la présidentielle de 2015.