Mine
Advertisements

La société des bauxites de Dabola-Tougué (SBDT) prévoit de commencer la construction de sa mine Dabola-Tougué à la fin de l’année 2016. Son directeur général, Fode Diaby, a déclaré en effet que la compagnie est en train de finaliser les études de faisabilité du projet.

Le projet Dabola-Tougué, un partenariat entre l’Iran (51% de participation) et la Guinée (49%), est resté en sommeil depuis l’accord initial entre les deux nations signé en 1992. Cependant, elles ont renouvelé ledit accord de 25 ans l’année dernière, conformément au nouveau code minier guinéen.  L’Iran veut maintenant apporter un soutien financier au projet, dont le coût est estimé à environ 505 millions d’euros, par le biais de sa société Iran Mines & Mining Industries Development & Renovation (IMIDRO).

«Pour l’évacuation du minerai, nous allons construire un itinéraire de transport de 325 km. Finalement, un espace de 33ha au port autonome de Conakry sera développé», a déclaré M. Diaby.

Advertisements

Le projet couvre une concession minière qui comprend 13 plateaux de bauxite à Dabola et 12 à Tougué, pour une réserve totale de plus de 600 millions de tonnes, selon la SBDT.

La Guinée affirme abriter les plus grandes réserves mondiales de bauxite, mais elle n’occupe pour le moment que le quatrième rang mondial en ce qui concerne les exportations. Le gouvernement a pour objectif de stimuler la production de 30% avant la fin de 2016.