Greffiers
Advertisements

Une grève déclenchée lundi par l’Association des Greffiers de Guinée (AGG) affecte durement le fonctionnement du système judiciaire guinéen, avec la paralysie constatée dans les tribunaux de la capitale.

Il serait de même dans les provinces où la grève a été suivie selon l’AGG, qui a fait cette annonce lors d’une assemblée générale lundi à Conakry, pour faire le point de la situation.
Durant cette assemblée générale extraordinaire, les greffiers ont décidé de poursuivre leur grève jusqu’à ce que leurs revendications soient prises en compte par le gouvernement guinéen.

Des revendications qui portent essentiellement sur la signature et l’application du statut particulier révisé des greffiers en chef, des greffiers et des secrétaires de greffe.

Advertisements

Le porte-parole des Greffiers Bandjou Doumbouya, greffier en chef de la Cour d’Appel et président de l’AGG, a toutefois fait savoir que le fait de poursuivre la grève n’affectait en rien leur volonté de négocier avec le gouvernement, en vue de trouver une solution rapide à cette crise.