Insécurité : Quand un officier de la police se fait dépouiller par des présumés bandits à Conakry !
Advertisements

La scène suscite à la fois, inquiétude et ironie  dans la capitale guinéenne, dans la nuit du lundi au mardi 29 mars 2016, des individus ont mis au respect le commandant Abdoulaye THIAM numéro deux des unités d’intervention de la police nationale. L’acte s’est produit à Hamdallaye dans la commune de Ratoma.

Les présumés bandits ont emporté son véhicule de service, et tous les objets qu’il avait sur lui, y compris son talkie-walkie.

Advertisements

Il a reçu une balle, mais sa vie ne serait pas en danger. Admis à l’hôpital Ignace Deen, il a été finalement transféré dans une clinique privée de la place.

Cette attaque qui a visé un haut responsable de l’appareil sécuritaire de la Guinée, plonge de nouveau, les citoyens dans l’angoisse. Cette situation en dit long sur la gravité du phénomène d’insécurité en Guinée.

Boubacar DIALLO