CENI
Advertisements

La CENI  Informe  l’ensemble des acteurs du processus électoral (Partis Politiques, Organisations de la Société Civile, Administration Publique et Autorités locales) qu’elle a procédé à l’installation de ses démembrements (CEPI, CECI et CESPI) dans les 33 Préfectures et les 5 Communes de Conakry au cours de la période  allant du 29 Mars  au 12 Avril 2016.

Cette importante Opération a consisté à :

Recevoir les listes consensuelles par structure à travers les commissions de réception installées à cet effet ;

Advertisements

Valider  ces  dites listes consensuelles par les commissaires et chefs de Missions ;

Faire prêter serment aux nouveaux membres désignés ;

Procéder à la formation de nouveaux membres.

Au terme de ces dites opérations, les résultats  suivants on été obtenus :

Nombre total de démembrements entièrement installés :

CEPI :    24 sur  33   soit 72,72%

CECI :        1  sur  5       soit   20%

CESPI :    242   sur  305 soit  79,35%

Total des membres installés et formés : 2214  sur 2420  soit  91,49%. Les  membres ainsi installés se répartissent  comme suit :

Administration :   377  sur  381  soit   98,96%

Société  Civile :    413  sur   419  soit   98,57%

Mouvance :          805    sur   810  soit   99,39%

Opposition :         619    sur     810  soit  76,42%

Le Nombre des membres non encore installés : 206  sur   2420  soit  8,51%. Les démembrements non installés se répartissent comme suit :

Administration :  4  sur  381  soit 1,04%

Société  Civile :   6  sur  419  soit  1,43%

Mouvance :         5    sur   810  soit   0,61%

Opposition :       191  sur 810   soit  23,58%

Préfectures ayant des démembrements partiellement  installés :

Boké ( 5 membres CEPI et 18 CESPI  tous de l’opposition) ;

Dalaba (5 membres de CEPI  et 18 CESPI  tous de l’Opposition) ;

Dabola (5 Opposition au Niveau CEPI),  Guéckédou ( 5 membre  de CEPI et 18 CESPI de l’Opposition ) ;

Kouroussa (3 membres de CESPI dont 1 de la mouvance et 2 de l’opposition)

Kissidougou (1 membre CEPI et 5 CESPI de l’opposition ;

Dubréka (5 membres CEPI et 12 CESPI de l’opposition, 4 membres de  l’Administration, 4 membres de la mouvance et 6 membres de la Société civile) ;

Forécariah ( 5 membres de CEPI et 18 de CESPI,

Fria (  5 membres  de CEPI et 6 de CESPI de l’opposition,) ;

Ratoma ( 10 membres de CECI de l’Opposition) ;

Matam( 5 membres  de CECI de l’Opposition) ;

Matoto ( 10 membres de CECI de l’Opposition) ;

Kaloum ( 5 membres de  CECI et 2 CESPI de l’opposition) ;

Et Pita ( 5 membres de CEPI et 22 membres de CESPI de l’Opposition .

La totalité des femmes Installées dans les démembrements  est  de 203 soit  9, 16%.  Ce total global de femmes installées  se réparti  comme suit :

CEPI/CECI :  77 / 2214   soit  3,47  –

CESPI : 126 / 2214        soit  5,69

Le nombre de femmes installées se réparti comme suit :

Administration :    15   sur  203  soit  3,93   %

Société  Civile :     65    sur  203  soit  15,51   %

Mouvance :           83    sur   203  soit  10,24  %

Opposition :           40    sur     203 soit  4,93   %

Le pourcentage  des membres ayant une expérience de gestion d’opérations électorales (Reconduits) est de 75,74%  soit 1677.

Les membres lettrés en français pouvant lire des textes et les modes opératoires des activités électorales  se chiffrent à 1806  soit  81,57%.

Au Vu de ces résultats, la CENI tire les Enseignements suivants:

La CENI se réjouit de l’engouement que ces opérations ont suscité vis à vis de tous les acteurs concernés, cela s’est d’avantage exprimé par la présence de toutes les structures au sein des démembrements entièrement installés;

Nonobstant  quelques difficultés rencontrées, 91,49% des membres  de démembrements ont été installés dans les 33 Préfectures, 5 Communes et 305 Sous-préfectures du Pays ;

La CENI se  réjouit de la qualité des personnes désignées par les structures (81,57% sont des reconduits d’anciens démembrements) ;

Par contre, la CENI déplore la faible représentativité des femmes dans les démembrements (9,16% sur 30% prescrit par la loi). Elle invite les acteurs du processus  électoral à élever le niveau de leurs efforts au cours de prochaines désignations pour le respect des quotas affectés aux femmes et au genre.

Conformément à l’article 7 de la loi  Organique L 2012 / O16/CNT, les  membres non désignés ont encore leur droit d’installation prévu par la dite loi jusqu’à la fin de mandat des démembrements installés. En application de cette disposition et de celle de l’article 6, les démembrements de la CENI sont tous installés et opérationnels sur l’ensemble du territoire national  ( à l’exception de Dubréka) dans le cadre  de la mise en œuvre du chronogramme des élections locales 2016.

La  CENI  rappelle aux acteurs que les  principes d’ouverture et d’inclusion, en conformité avec leur appartenance, demeurent requis pour la suite de cette opération de désignation des membres non encore installés.

La CENI  félicite tous les démembrements  ayant leurs  membres entièrement installés  et invite les structures, qui n’ont pas encore terminé avec les listes consensuelles, à faire  preuve d’esprit d’ouverture et de concertation pour désigner rapidement la totalité des membres dans le reste des démembrements concernés.

La CENI Remercie les autorités administratives, politiques, de société civile, les services de sécurité et les Citoyens pour les facilités et les appuis accordés aux missions effectuées.

Conakry, le 19 Avril 2016

La CENI

Boubacar DIALLO