Advertisements

Ouverture ce lundi 03 avril 2017 à Conakry d’une session de formation des avocats de la francophonie. C’est une initiative du centre international en Afrique de formation des avocats francophones. Au cours de cette formation qui fini le six (6) les avocats vont examiner plusieurs thématiques liée à la profession du métier d’avocat.

La cérémonie d’ouverture a été présidé par le ministre de la justice garde seaux CHEIK SACKO. Cette session de formation des avocats de la francophonie est axée sur les modules relatif au droit et à la procédure OADA. Au nombres des thématiques  à aborder figure la déontologie de la profession, la réglementation et le contrôle des pratiques anti constitutionnelles dans l’espace OADA, les particularités du contrat de commerce électronique, la publicité, le conseil et assistance aux enfants victimes de violence. Cela permettra aux avocats des Barreaux de la francophonie d’être capables de répondre aux attentes de leurs clients.

L’idée d’organiser la présente formation découle des principes de solidarité et confraternité entre les avocats de la francophonie. A l’issue donc de cette formation les avocats vont partager les expériences liées à leur métier. Le Directeur du centre international en Afrique de formation des avocats francophones (CIFAF).

Advertisements

Un avocat en manque de formation devient un danger pour ses confrères et clients affirme le ministre de la justice garde des seaux. C’est pourquoi CHEIK SACKO apprécie la tenue de cette session de formation des avocats francophones.

Il faut noter que c’est la première fois que se tient cette formation des avocats de la francophonie  en Guinée. Durant quatre jours les avocats vont échanger autour des modalités pour la professionnalisation de leur métier.

Bouba DIALLO