Advertisements

La sentence a été prononcée ce lundi 18 janvier 2016 au tribunal de première instance de Mafanco à Conakry. Fatoumata Camara alias Fatou Nivaquine, Hadja Gbessa Kouyaté et Hadja Fatimet Hizazi ont écopé d’un an de prison ferme avec un million d’amende chacune.

C’est l’épilogue d’un dossier qui a mobilisé les professionnels des pharmacies modernes, constitués en partie civile. Pour Dr Manizé leur président, c’est « les petits poissons qui ont été pêché, les gros restent derrière, ils seront tous pêchés » s’est-il réjoui à l’issue du procès.

A préciser que les deux premières condamnées, ont été reconnues coupables de délit d’exercice illégal de la pharmacie et la dernière, Fatimet Hizazi, pour complicité d’exercice de la profession de pharmacien.

Advertisements

Au sein de l’opinion, c’est un verdict « léger » puisqu’estime-t-on, les faits sont si graves que les coupables auraient pu être condamnées à de lourdes peines en vue d’en dissuader d’autres.

Boubacar DIALLO