Bauxite
Advertisements

La compagnie de bauxite de Guinée (CBG) a conclu un accord pour un prêt d’un montant total de 1 milliard $ pour augmenter la capacité de production de son usine de traitement Kamsar.

Le directeur général de la compagnie, Namory Condé, a déclaré que cette augmentation consistera, dans un premier temps, à stimuler la production annuelle de bauxite à l’usine, actuellement de 14,5 millions de tonnes, et l’amener à 18,5 millions de tonnes, en 2018. L’objectif ultime sera de doubler cette production et atteindre 28,5 millions de tonnes à l’horizon 2027. Interrogé sur l’identité des bailleurs de fonds par Reuters, Namory Condé s’est refusé à dévoiler leurs noms.

La CBG est détenue, à 51%, par Halco, un consortium minier constitué du producteur d’aluminium Alcoa, de Rio Tinto, deuxième plus grande compagnie minière selon PwC, et de Dadco Investments. Les 49% restants sont détenus par le gouvernement guinéen.

Advertisements

La Guinée possède environ un tiers des réserves de bauxite du monde, mais l’exploitation du minerai, utilisé dans la fabrication de l’aluminium, a été contrecarrée par des années de régime militaire et d’agitation populaire.

Louis-Nino Kansoun