Advertisements

Le Fonds monétaire international qui vient de boucler une mission d’évaluation de deux semaines en Guinée Conakry salue les performances économiques de ce pays d’Afrique de l’ouest. Optimiste par rapport aux perspectives économiques du pays, le FMI prévoit un nouvel accord de prêt pour la Guinée d’Alpha Condé.

 

L’activité économique rebondit en Guinée. C’est la conclusion du bureau d’évaluation indépendante du Fonds monétaire international au terme d’une mission de deux semaines du 31 juillet au 15 août dans le pays de l’Afrique de l’ouest. Les perspectives économiques du pays sont bonnes, a annoncé le FMI indiquant que la croissance réelle de la Guinée est attendue à 6,7% en 2017.

« L’économie guinéenne a rebondi de l’impact négatif de l’épidémie d’Ebola et la croissance réelle est attendue à 6,7% en 2017 » s’est réjouie Giorgia Albertin à la tête de la mission du FMI en Guinée

Une inflation de 8,5%

Une performance économique soutenue par une activité dynamique dans le secteur minier, la construction et une bonne production agricole. Dans le secteur des mines, les exportations de bauxite et d’or s’accroîtraient davantage en 2017 et les importations resteraient soutenues suite aux projets d’augmentation de capacité de production.

Advertisements

« Les efforts de mobilisation des recettes et de maîtrise des dépenses courantes et une plus-value des recettes minières ont permis d’atteindre un excèdent budgétaire de base de 0.9 pour cent du PIB à fin juin 2017 », a souligné le FMI.

Ce bon résultat a d’ailleurs impacté positivement le coût de la vie. L’inflation moyenne resterait modérée à 8,5 % jusqu’à la fin de l’année en cours.

Un nouvel accord de prêt pour la Guinée

La mission du FMI en Guinée s’inscrit dans le cadre d’une évaluation technique. L’Objectif ? Voir dans quelle mesure le FMI pourrait signer un nouvel accord avec la Guinée afin de soutenir le Plan national de développement économique et social (PNDES) du pays pour la période 2016-2020. Là encore, les conclusions sont encourageantes.

« Les autorités guinéennes et la mission du FMI ont fait des progrès notables dans les discussions des politiques économiques et des réformes qui pourraient être appuyées par un nouvel accord avec le FMI et qui soutiendraient le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) de la Guinée pour la période 2016-2020. Le plan vise à générer une croissance plus élevée et partagée et réduire davantage la pauvreté », a déclaré la chef de la mission

Pour atteindre ces objectifs, la Guinée devra axer son programme de politiques économiques et de réformes sur le renforcement de la résilience macroéconomique en augmentant davantage les investissements en infrastructure pour générer une croissance plus élevée et diversifier l’économie tout en préservant la viabilité de la dette, selon toujours le FMI. La Guinée prévoit également de renforcer les programmes sociaux, favoriser l’inclusion, améliorer la gouvernance et le climat des affaires afin de soutenir le développement du secteur privé.

Source: LaTribune Afrique