Advertisements

Dans le but d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, le gouvernement guinéen va encourager désormais la production du riz local en Guinée à travers une véritable politique d’appuis au secteur agricole de la riziculture.

Cette décision a été prise jeudi par le chef de l’Etat Alpha Condé lors du conseil des ministres qu’il a présidé en présence des membres de son gouvernement.

Advertisements

Le gouvernement à travers le ministère de l’agriculture compte adopter “des mesures facilitant la commercialisation et la consommation du riz cultivé en Guinée”, dans l’objectif d’écouler la production nationale des paysans guinéens.

Il a invité le gouvernement à tenir compte de cet impératif dans la gestion des importations du riz en Guinée estimées à plus de 300.000 tonnes en 2009.

En plus de ces importations, la Guinée reçoit des aides alimentaires de 15.000 à 20.000 tonnes de riz, dont 6.404 tonnes dans le cadre de l’aide alimentaire du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Selon une étude sur la compétitivité du riz local en Guinée réalisée en novembre 2011, la population rurale représente 80% de la population totale et tire 79% de ses revenus des activités agricoles.

Avec des pluies abondantes variant de 1.100 à 4.000 mm, le pays est considéré comme le château d’eau de l’Afrique occidentale, disposant de d’un réseau hydrographique de 6.500 km.

L’étude montre que le potentiel en terres arables est évalué à 6,2 millions d’hectares dont 25% sont cultivés annuellement.

Par ailleurs, l’agriculture guinéenne est largement dominée par des exploitations de type familial qui concerne environ 60% de la population et occupent environ 95% des terres agricoles du pays, précise cette étude.

 

Source: Xinhua