Police
Advertisements

En langage policier c’est un refus d’obtempérer aggravé. Lors d’un contrôle d’alcoolémie et de stupéfiants place Mangin à Nantes, un automobiliste a forcé le barrage, intercepté à Rezé, le conducteur s’est jeté dans la Loire, faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

La police procédait à une opération de contrôle routier place Mangin à Nantes (dépistage alcoolémie et stupéfiants) quand le conducteur d’une voiture venant du boulevard Victor Hugo en direction de Pirmil ralentissait face aux policiers qui décidaient de procéder à son contrôle.

Le conducteur a fait semblant de venir sur le bas-côté et de stationner son véhicule, mais au dernier moment il accélérait. Il prenait, en s’affranchissant des règles de priorité et en slalomant entre les véhicules, le Pont de Pirmil, la rue Dos D’Âne, la Place Sarrail, la Rue Éric Tabarly, la Rue des Chevaliers à Rezé puis la rue de L’Ile Macé pour finalement perdre le contrôle de son véhicule contre deux potelets en bois, à l’angle de la rue de l’Ile Macé et de la rue des Chevaliers.

Advertisements

Le conducteur prit alors la fuite en courant, abandonnant ses sandales dans la course ! À l’intérieur du véhicule se trouvait une femme âgée de 37 ans, guinéenne, enceinte de 5 mois, et très choquée. Les policiers faisaient appel aux sapeurs-pompiers.
Pendant ce temps le conducteur longeait le chemin pédestre le long de la Loire entre Pirmil et Trentemoult. À la vue des policiers il se mettait à l’eau puis commençait à nager, en dépit des appels des policiers qui faisaient alors appel au zodiac des pompiers.

Entre temps, l’homme montrait des difficultés à nager, obligeant deux policiers à se mettre à l’eau pour le secourir. Le zodiac arrivait et, ensemble, pompiers et policiers le remontaient à bord.

L’homme, un Guinéen de 33 ans, était transporté au CHU avant d’être placé en garde à vue. Il faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français. Il aurait pris la fuite pour échapper à l’exécution de cette mesure.