PUP
Advertisements

Décidément, la saga des crises intestines, est loin de livrer ses derniers secrets au sein des partis politiques de Guinée.

Après l’UFDG principale formation de l’opposition dont la crise est encore pendante, le RPG parti au pouvoir aussi, c’est le tour du Parti de l’unité et du progrès, PUP, ancien parti présidentiel sous le magistère du feu général Lansana CONTE.

Tout est parti d’une rumeur persistante faisant état du « rachat » du PUP par une haute personnalité politique guinéenne à hauteur de 13 milliards de francs guinéens.

Advertisements

Face à cette situation, l’ancien Ministre de l’administration du territoire et ancien président du parti, El Moussa Solano a brisé le silence. Il remet en cause l’élection de Fodé Bangoura. M. SOLANO estime qu’il y a de la pagaille, la corruption, des valeurs qui contrastent pense-t-il, à celles prônées par le PUP.

Conséquence, il a décidé de reprendre les reines du parti jusqu’à nouvel ordre. Plus loin, Moussa Solano a remis en cause l’élection de M. BANGOURA qui, selon lui, aurait distribué de l’argent lors du dernier congrès controversé qui aboutit à l’élection contestée de l’ancien homme fort des dernières heures du régime CONTE.

Pour l’instant, aucune réaction officielle de Fodé BANGOURA. Les prochains jours seront déterminants pour l’avenir du PUP.

Boubacar DIALLO