Advertisements

 Le fond des nations unies pour la population (UNFPA) en collaboration avec le réseau des parlementaires guinéens pour la population et le développement  ont organisés ce mercredi 13 septembre 2017, un séminaire sous le thème « journée de sensibilisation des parlementaires sur la santé de la reproduction ».

L’initiative vise à inciter les autorités guinéennes à prendre  en compte la santé de la reproduction dans leur programme de développement socio économique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire général de l’Assemblée nationale dans un complexe hôtelier de la place.

La tenue de ces  journées de sensibilisations vise à attirer  particulièrement l’attention des autorités sur les indicateurs de santé maternelle, néonatale et juvénile. En effet, selon une enquête mener en 2016, le ratio de mortalité maternelle est de 550 pour 100.000 naissances vivantes ; le nombre moyen d’enfants par femme est de 5,6; le taux de prévalence contraceptive moderne de 7,8%.

Advertisements

La santé de la reproduction constitue de nos jours un des piliers du dividende démographique. Elle est également l’une des exigences de développement d’un pays. C’est pourquoi le Président du réseau des parlementaires guinéens pour la population et le développement Honorable Sidiki Cissé a évoqué les différents rôles que devront jouer les participants au sortir de cet atelier.

Le Secrétaire général de l’Assemblée nationale Dr Mohamed Bereté conscient de l’importance et  de la pertinence de la thématique, a appelé les participants à la concentration afin d’assimiler et pouvoir vulgariser les connaissances qui leur seront données pour l’atteinte des objectifs visées par les organisateurs.

Bouba DIALLO