Advertisements

Les Guinéens ont accueilli avec enthousiasme l’arrivée du courant. Mais seulement voilà que depuis le lancement du barrage hydro électrique de Kaléta avec la permanence de l’électricité dans les foyers, l’on assiste ces derniers temps à la recrudescence des incendies dûs aux courts circuits.

Même si les victimes humaines ne sont pas très considérables, par contre les dégâts matériels sont incalculables. En début de semaine, au moins 15 conteneurs de marchandises sont parti en fumée. Les victimes déclarent que c’est un câble électrique qui a chuté entrainant ainsi l’incendie. Les dégâts se chiffrent à des centaines de millions de francs guinéens.

Une situation qui est la conséquence des mauvaises installations qui pour la plupart, sont vétustes. Ils sont nombreux les Guinéens qui s’interrogent sur le troisième volet du processus de fourniture d’électricité. Après la production, le transport, la distribution de l’électricité dans les foyers de la capitale reste encore un grand défi à relever pour les autorités.

Advertisements

Même si certains quartiers ont connu une rénovation en parti des câbles et poteaux électriques. Nombre d’agglomérations en expriment considérablement.

En attendant qu’électricité de Guinée, EDG, n’agisse, les citoyens continuent de subir les effets collatéraux des mauvaises installations qui entrainent le plus souvent des situations regrettables.

Boubacar DIALLO