Advertisements

Après les attaques survenues ils y’a trois semaines  et l’assassinat du jeune conducteur de taxi moto Bachir Diallo, dans la nuit du 30 au 31mars 2017 dans le quartier Daka 1 dans la commune urbaine de Labé.

Une réunion des autorités préfectorales, des forces de sécurité et de défense ainsi que le syndicat des transporteurs a permis de prendre certaines décisions dans le cadre de la lutte contre le banditisme à Labé.

En voici la synthèse:

Advertisements
  1. La constitution d’une prime d’un montant de 5 millions Gnf par la préfecture pour toute personne qui aidera à arrêter l’assassin du conducteur de taxi moto;
  2. La mise en place de quatres (4) numéros vert pour joindre les forces de sécurité et de défense en cas d’urgence;
  3. La mise en place des brigades de vigilance, dans tous les quartiers par la délégation spéciale;
  4. Invite aux chefs de quartiers et de secteurs au recensement de tous les bâtiments suspects et de leurs occupants. Recenser aussi les lieux de vente et de consommation de drogue;
  5. Les taxis motos ont convenus de circuler entre 06 h du matin et 22 heures;
  6. L’organisation des patrouilles mixtes (Police, gendarmerie, syndicat des taxis motos) ;
  7. Il a été demander aux gérants des hôtels à la tenue correcte de leurs registres d’enregistrements des clients;

Il faut noter que d’autres dispositions sécuritaires sont prises mais qui restent à la discrétion des forces de défense et de sécurité pour la sécurisation de la population et de leurs biens.

Thierno Oumar TOUNKARA correspondant de Guineeplus.net depuis Labé