Advertisements

Les citoyens de la Commune Urbaine de Mamou et ses environs vivent depuis une semaine, une pénurie de ciment, qui a provoqué une flambée généralisée et incontrôlée du prix du sac à 76.000 GNF au lieu de 61.000 GNF auparavant, a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

Les conséquences de cette pénurie sont l’arrêt des chantiers de construction et la surfacturation du prix du sac, si on en trouve.

Advertisements

Rencontré pour connaître les raisons de cette crise, les revendeurs de ciment restent divisés sur la cause principale de la rupture. Les uns parlent de manque de matières premières et d’emballages.

Selon les premiers, 03 sur les 04 usines de ciment que compte la Guinée, la seule qui produit n’arrive pas à couvrir les besoins de la demande. Et les autres disent, que toutes les usines travaillent, mais que ce sont les chantiers qui sont devenus plus nombreux à travers pays.

Deux informations qui laissent les citoyens dans le suspens.

Avant l’arrivé du premier camion de ciment à Mamou,ville située à 270 Km de Conakry, les demandeurs devront garder leur mal en patience ou acheter sur le marché noir à 76.000GNF, soit une différence de 15.000 GNF.

 

PAR AGP