Les usagers du tronçon Mamou-Faranah, dans la totale satisfaction.
Advertisements

La Route Nationale N°2, Mamou-Faranah de 185 Km, située à l’Est de la Commune Urbaine (CU) de Mamou, présente actuellement une bonne image, malgré la présence de quelques creux ou nid-de-poule et de dos-d’âne non conventionnels, a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Mamou.

Bitumée en 2015 par la société chinoise Hennan Chine, cette route à grand trafic fait la fierté des usagers et des riverains.

De Mamou à Faranah, en passant par les sous-préfectures de Soyah, Ouré-Kaba, Marella et Sandéniya, seuls quelques trous, les dos-d’âne et le mouvement des bœufs empêchent la circulation normale des usagers et de leurs biens.

Advertisements

Rencontré à Marélla, sous-préfecture située à 83 Km de la préfecture de Faranah, Bubacar Sow, chauffeur, s’est félicité de la réhabilitation de ce tronçon, fustigeant tout de même la construction des dos-d’âne communément appelé “ralentisseurs” qui, selon lui, endommage leurs engins et causent des accidents mortels.

Ousmane Diakité, éleveur de son côté, s’est réjoui de l’installation des dos-d’âne et des plaques qui annoncent la présence des bœufs, malgré lesquels des chauffeurs tuent leurs bœufs et emportent parfois la viande. Une accusation que rejeté bon nombre de chauffeurs rencontrés par notre reporter.

A rappeler, que dans le passé, les automobilistes pouvaient passer jusqu’à 06 heures de temps sur cette RN 2, alors qu’actuellement elle est parcourue en 02 ou 03 heures pour arriver à Faranah.

PAR AGP