Advertisements

Les Éléphants ; une défaite de trop ! La Guinée a empoché les 3 points de la première journée des Éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun dans le groupe H. Les Guinéens ont dû battre (3-2) les Ivoiriens le samedi 10 juin 2017 au stade de la Paix de Bouaké. Une victoire historique.

Marc Wilmots, le sélectionneur national débute difficilement avec les Éléphants. Après la sanglante défaite en match amical international face au Pays Bas (0-5), le technicien Belge a à nouveau enregistré sa seconde défaite sur le banc des Éléphants. Une défaite de trop ! Cette fois-ci, ce sont les hommes du coach Kanfory Lapé qui réalisent ce coup. Diallo Sadio( 16e mn ), Kamono François (65e mn) et Keita Deco ( 78e mn) ont été les ”bourreaux ” des Éléphants lors de cette rencontre.

Advertisements

Si la Côte d’Ivoire, par l’entremise de Doumbia Seydou (14e mn et 62e mn) arrive à avoir l’avantage par deux fois au score, elle ne conservera pas cet avantage. Car par deux fois également, sur des erreurs défensives, la Guinée rétablit la parité au score. Pour ensuite infliger le coup de massue aux Éléphants à la 78e mn par Keita Deco (3-2). Florentin Pogba et ses coéquipiers réalisent ainsi, au stade de la Paix de Bouaké en ouverture des éliminatoires de la CAN 2019, un véritable hold up. Endeuillant la ville de Bouake avec ce résultat d’entrée en éliminatoires de la CAN.

Il faut le dire tout net, Marc Wilmots dans sa quête de reconstruire une équipe nationale, a dû mal à trouver la meilleure recette. Car en deux matchs, sa formation totalise 8 buts encaissés, pour deux seulement à son actif. Au stade de la paix de Bouaké, où la Côte d’Ivoire ne n’a jamais perdu de match, les Éléphants de Marc Wilmots ont créé ‘l’exploit’’ de se faire laminer, aussi bien tactiquement, que techniquement. La défense à trois (03) conduite par Eric Bailly a été la plaie de cette rencontre du côté des Éléphants. Elle a été approximative, distraite. Il faut ajouter l’absence de meneur de jeu dans le milieu et le manque de maîtrise de tout le collectif. En clair, cette équipe a présenté un groupe sans âme. Pour rappel, la dernière défaite des Eléphants à domicile fut face à la RD Congo, lors des éliminatoires de la CAN 2015 en octobre 2015 au stade Félix Houphouët-Boigny. Deux ans plus tard, la Guinée plus percutante brise le mythe du stade de la Paix.

Ange Kouadio envoyé spécial à Bouaké