Tag: Guinée Actualité

Conseil des Ministres: voici le compte rendu de ce jeudi.

Conakry, le 3 juin 2021 – La session ordinaire du conseil des ministres, s’est tenue, par vidéoconférence, ce jeudi 03 juin 2021, de 12h30 à 13h30, sous la Présidence de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Professeur Alpha Condé. Les points inscrits à l’ordre du jour étaient les suivants :

          I.                    Messages de son Excellence, Monsieur le Président de la République


          II.                    Compte rendu de la session du conseil interministériel du Mardi 1er juin 2021

       III.                    Examen de texte

      IV.                    Communications

        V.                    Divers

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé a informé le conseil de la visite d’amitié et de travail de son homologue gambien, son Excellence, Adama Barrow, en Guinée. Elle se déroulera du jeudi 03 juin, au samedi 05 juin 2021. L’occasion pour les deux Chefs d’Etat d’évoquer des questions bilatérales, d’intégration, de sécurité et de paix, de coopération sous-régionale et régionale, de conclure aussi des accords de coopération. Le conseil s’est réjoui de cette visite d’Etat du numéro 1 Gambien et a félicité Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé pour sa politique d’ouverture et d’intégration dont la Guinée tire d’énormes bénéfices pour sa diplomatie, son développement économique et social.

Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé a décidé, dans la nouvelle nomenclature administrative d’ériger la direction nationale des impôts et celle du budget, en directions générales.

Le Chef de l’Etat, a souligné toute l’importance que revêt pour la Guinée le forum économique dénommé Dubaï-Expo 2020. Il a relevé qu’il s’agit d’une formidable opportunité de présenter la meilleure image de la Guinée et surtout de rétablir la vérité à propos des progrès accomplis sur tous les plans. Il a invité les organisateurs à présenter la qualité et la diversité des produits guinéens, en mettant un accent particulier sur l’agro-business, qui est en pleine expansion en Guinée, dont le pays a aussi le potentiel.

Monsieur le Président de la République, a recommandé fortement que Dubaï – Expo 2020, soit un espace de promotion et de valorisation de l’Art et de la culture, made in Guinée, de réputation internationale.

Cependant, Monsieur le Président de la République, a partagé avec le conseil sa préoccupation sans cesse réitérée que les événements et les activités programmés tiennent compte des restrictions et contingences de la crise sanitaire mondiale de la covid-19 qui doit modifier toutes les habitudes et le comportement de chacun et de tous.

PublicitéFaire défiler pour continuer
Le Chef de l’Etat, a informé le conseil que le cadre permanent de dialogue est à pied d’œuvre pour répondre à toutes les attentes liées à son mandat et ses missions. Il se penchera sur toutes les questions d’intérêt national, notamment la problématique des transports, les problèmes de société, d’unité nationale, de consolidation de la paix sociale, de l’Etat de Droit, de la Démocratie.

Monsieur le Président de la République, a annoncé au conseil, qu’à la suite de la formation du Gouvernement, il sera procédé aussi à la nomination des cadres aux différents postes de directions, dans les cabinets ministériels, la haute administration publique. Il a indiqué que pour toutes ces nominations, à venir, il sera tenu compte de critères précis, équitables et transparents comme l’ancienneté au poste, la sédentarisation, le bilan de compétences, expérimenté par le Ministère du Budget à travers sa direction des impôts et qui pourrait être étendu à d’autres services de l’Etat et de l’administration publique.

En outre, il a rappelé qu’il y a des postes vacants à combler, des fonctionnaires admis à faire valoir leurs droits à la retraite à remplacer, des personnes décédées ou ayant abandonné leurs postes de travail qui sont encore prises en charge, à rayer du fichier, bref il a fermé instruit que toutes les scories et distorsions de l’administration soient identifiées et immédiatement corrigées.

Monsieur le Président de la République, a félicité, le ministre d’Etat, porte-parole du Gouvernement, pour le travail déjà accompli, et tous les efforts pour relayer la parole de l’équipe gouvernementale et défendre ses positions, surtout pour une meilleure circulation et diffusion de l’information, à même d’éclairer et mieux édifier l’opinion publique nationale et internationale. Il l’a encouragé à persévérer dans cet effort avec engagement, courage et détermination.

Après les directives et orientations données par Monsieur le Président de la République, il est revenu au Premier Ministre de faire le compte rendu de la dernière session du conseil interministériel, après avoir évoqué divers sujets.

Monsieur le Premier Ministre, chef du Gouvernement a informé le conseil que sous la coordination du Ministre d’État, Secrétaire Général de la Présidence, les arbitrages relatifs aux attributions dévolues aux différents ministères afin de clarifier les rôles et les missions des chacun se poursuivent, à la satisfaction de tous, et seront terminés la semaine prochaine.

Dr Ibrahima Kassory Fofana a ensuite réitéré au Ministre Secrétaire Général du Gouvernement, l’instruction, dans la foulée, de préparer et organiser le séminaire gouvernemental, en parfaite intelligence avec le Ministre de la Fonction Publique et du Travail, le Ministre D’Etat, Secrétaire Général de la Présidence et le cabinet de la Primature. A cette occasion, les principes de base du fonctionnement du Gouvernement seront revus et partagés pour un meilleur travail en équipe, et surtout chacun des ministres sera invité à présenter son plan d’action détaillé, en précisant le calendrier établi, les objectifs ambitionnés et les moyens réunis ou à mobiliser pour y arriver.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a engagé les Ministres en charge du Budget et des Finances, à exposer sur les conditions d’exécution des budgets sectoriels contenus dans la Loi des Finances, à la faveur du prochain séminaire gouvernemental, pour garantir l’exécution effective des plans d’actions sectoriels et chemin faisant, réaliser les objectifs de développement assignés au Gouvernement, par Monsieur le Président de la République, son Excellence, Professeur Alpha Condé.

Dr Ibrahima Kassory Fofana a félicité Madame la Ministre des Travaux Publics pour avoir fait preuve de célérité, en répondant aux sollicitations des populations de Télémélé. Celles-ci ont informé le gouvernement du risque potentiel d’isolement de la préfecture, en raison de difficultés à venir sur la route, les desservant. Grâce aux dispositions urgentes prises par la Ministre, la solution au problème a été trouvée.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a invité les ministres, chaque fois qu’ils sont saisis par les populations pour de brûlantes préoccupations, de mettre un point d’honneur à les satisfaire dans la rapidité et l’efficacité afin de renforcer la confiance entre Gouvernants et Gouvernés. Dr Ibrahima Kassory Fofana, suivant les directives et orientations du Chef de l’Etat, a exigé des ministres du pragmatisme et de l’efficacité dans les missions et tâches qui leurs sont confiées.

I. AU TITRE DES EXAMENS DE TEXTES

Le Ministre Délégué chargé de l’Agriculture et de l’Elevage a soumis pour examen deux (2) projets de Décrets ainsi que leurs projets d’Arrêtés d’application.

Le Ministre a précisé que ces projets de Décrets s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre effective du Code de l’Elevage, adopté comme Loi L/2018/026/AN du 03 Juillet 2018 par l’Assemblée Nationale et Promulgué par le Président de la République.

Ø S’agissant du projet de Décret portant règlementation de l’introduction et de la gestion de gênes d’animaux domestiques de races étrangères, le Ministre a soutenu qu’en application des articles 17, 18, 46, 47 et 48 du Code de l’Elevage, ce projet de Décret réglemente la construction et la mise en exploitation des établissements qui doivent désormais obéir à certaines exigences techniques, hygiéniques et sanitaires favorisant la production, la reproduction ou la commercialisation en toute sécurité sanitaire.

Ø En ce qui concerne le Projet de Décret portant Conditions de détention et d’adoption des animaux de compagnie, le Ministre a rappelé qu’en application des articles 137, 138, 142, 145, 149 et 154 du Code de l’Elevage, ce projet de Décret traite de la responsabilité civile du propriétaire pour les préjudices causés par son animal et également de la délivrance du permis de détention des chiens de première et deuxième catégorie, ainsi que des mesures d’identification, de vaccination antirabique et d’évaluation comportementale par un vétérinaire agréé.

Au cours des débats, les observations ont essentiellement porté sur la nécessité de définir les termes « Chiens de 1ère catégorie et 2ème catégorie », avant d’indiquer les obligations et les interdictions liées à la détention de chaque catégorie.

Au terme des débats, le conseil a sous réserve de la prise en compte des observations formulées, adopté les deux projets de décrets, et leurs arrêtés d’applications.

III. AU TITRE DES COMMUNICATIONS

3.1. Le Ministre en charge des Investissements et des Partenariats Public-Privé a fait une communication relative à la participation de la Guinée à l’exposition universelle 2020 de Dubaï, qui aura finalement lieu du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022.

Inscrite dans le district Durabilité de l’Expo, la République de Guinée a choisi comme thème : « Développement Durable et Renouvellement Urbain Axé sur l’Eau », et intitulé son pavillon « Puisez à la Source de l’Afrique de l’Ouest ».

Sur un espace d’exposition de 200 m², la délégation présentera les nombreuses potentialités de la Guinée qui reflètent son caractère pionnier et innovateur dans la culture, les arts, l’histoire. Elle mettra également en avant la position géostratégique du pays dans la désserte en eau de la sous-région ouest-africaine et les nombreuses opportunités d’investissement qui en découlent notamment l’hydroélectricité, le tourisme, l’agriculture etc.

Le Ministre a fait le point de l’avancement des préparatifs de la participation de la Guinée à l’Exposition universelle et rendu compte de sa participation à la réunion des participants internationaux à l’Expo 2020 à Dubaï qui a eu lieu du 4 au 6 Mai dernier.

Le Ministre a informé que Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président, Président du Conseil des Ministres des Emirats Arabes Unis, Souverain de Dubaï a adressé une invitation à Son Excellence Monsieur le Président de la République de Guinée, à prendre part à la Cérémonie d’ouverture de l’Expo Dubaï 2020.

Au terme de l’exposé, les observations ont porté sur la nécessité d’impliquer l’ensemble des départements ministériels dans l’organisation de cet important évènement afin d’exposer les multiples avantages comparatifs de la Guinée aux potentiels investisseurs, y compris le secteur de l’agro-business, des Arts et de la culture.

Au terme des débats, le conseil, a félicité le Ministre pour les activités réalisées.

Le Conseil a invité la Ministre de la Culture, à renforcer la concertation avec son Collègue des Investissements et des Partenariats Publics et Privés afin de s’assurer de la prise en compte des aspects culturels qui constituent un des atouts majeurs de notre pays.

IV. AU TITRE DES COMPTE- RENDUS

4.1. Le Ministre de la Santé a fait le compte rendu relatif à l’évolution de la riposte à la pandémie de la Covid-19 et de l’épidémie d’Ebola en République de Guinée qui fait ressortir les progrès enregistrés dans la riposte.

4.2. La Ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Emploi a fait le compte rendu de sa mission de terrain à Coyah et Mamou, du 26 au 27 Mai 2021 dans le cadre du contrôle des travaux de construction de l’ERAM de Coyah et de l’inauguration de l’ENI de Mamou ainsi que de la visite de l’ENAE de Tolo.

La Ministre a rassuré que les deux ERAM de Coyah et de Dabola, pourront être ouvertes à la rentrée prochaine des classes, prévue pour le 02 Octobre 2021, comme assigné dans sa lettre de mission.

La Ministre a mentionné que la mission a procédé à l’inauguration et à la remise officielle de la nouvelle École Normale d’Instituteurs (ENI) de Mamou, en compagnie de Monsieur le Ministre de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine et de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon en Guinée.

Ainsi, l’ENI de Mamou complète la liste des ENI à dix (10), depuis l’avènement à la magistrature suprême du Président Alpha CONDE.

Le Conseil, a adressé les vives félicitations à Madame la Ministre pour tous les résultats obtenus, en si peu de temps, en particulier, ses efforts qui ont permis de rendre opérationnelle en 2 ans, les quatre (4) ERAM.

V. AU TITRE DES DIVERS.

La Ministre des Travaux Publics a informé le conseil de l’organisation d’un atelier par son ministère sur la réforme de l’AGEROUTE et du Fonds d’entretien routier, le 2 juin dernier.

Le Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger a informé le Conseil de la visite d’amitié et de travail du Président de la République sœur de Gambie, en sa qualité de président en exercice de l’OMVG, du 3 au 5 juin 2021, à Conakry

La Ministre à la Présidence, chargée des questions de passation des marchés a informé le conseil que sur instruction du Président de la République, elle entreprendra une mission de vérification des dossiers des paiements de la dette intérieure.

A ce sujet, le Conseil a recommandé que sa mission porte principalement sur les arriérés postérieurs à 2018, c’est à dire ceux qui ne figurent pas sur le listing des dettes auditées. À cet effet, le conseil a instruit le Ministre de l’Économie et des Finances de mettre à la disposition de la Ministre, tous les dossiers concernés.

Par ailleurs, la Ministre a sollicité et obtenu du conseil de faire une présentation sur la passation des marchés publics, lors du séminaire gouvernemental.

Tibou Kamara

Ministre d’Etat, conseiller personnel du Chef de l’Etat, Ministre de l’industrie et des PME, porte-parole du Gouvernement

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

An 60 de l’indépendance: Le gouvernement met “les petits plats dans les grands”

Le 02 octobre 2018, marque le soixantième anniversaire de l’indépendance de la République de Guinée. Pour conférer un succès éclatant aux festivités, le gouvernement a pris des dispositions. Outre la mobilisation des artistes, Conakry a fait peau neuve. Les principales artères, notamment l’autoroute Fidel Castro, sont inondées d’effigies des pionniers de l’indépendance et d’autres leaders africains des années 60.

Côté sécurité, des dispositions ont été prises. Avec l’arrivée de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, des agents(policiers et gendarmes), ont été déployés.

Que dire du grand carnaval auréolé d’une pléiade d’artistes qui vont assurer l’ambiance au stade du 28 septembre jusqu’à zéro heure.
Pour mobiliser les citoyens, des campagnes médiatiques sont en cours à Conakry.

Déjà, l’engouement est perceptible dans la cité. L’annulation de la marche des forces vives et de l’opposition, rassurent d’avantage sur la sérénité recherchée ce jour.

Bouba Diallo

Emploi des personnes vulnérables: Les premiers résultats encourageants (AGUIPE)

L’Agence guinéenne de la Promotion de l’emploi en collaboration avec l’Union Européenne était face à la presse ce lundi à son siège. Au cours de cette rencontre, il s’agissait pour les responsables de l’AGUIPE de dresser un premier bilan des activités de la réalisation du projet dénommé « réintégration socioéconomique du programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité ».

Financé a plus de 70 milliards de fg grâce au 10e FED, ce projet de réintégration socioéconomique se situe d’abord dans le cadre de la réforme du secteur de sécurité qui est l’une des priorités du chef de l’Etat Pr Alpha Condé. L’idée vise à accompagner non seulement des individus ayant suivi une formation militaire mais n’ayant pas eu la chance d’intégré l’armée mais aussi des personnes vulnérables. Selon le Directeur Sékouba Mara, les critères ont été axés sur la vulnérabilité des personnes concernées.
Au cours de l’exécution du projet, des personnes vulnérables constituées en groupement ont pu réaliser des activités génératrices de revenus.

Face aux résultats positifs, le chargé de programme à L’Union Européenne, exprimé sa satisfaction.

Le projet de réintégration socioéconomique du programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité lancé en 2014 prendra fin en 2019. Les autorités de L’Agence guinéenne de la Promotion de l’emploi compte mettre tout en œuvre pour pérenniser ce projet.

Bouba DIALLO

Circulation des armes légères: Les députés de la sous-région débattent la question à Conakry

Ouverture ce mercredi 19 septembre 2018, à l’hôtel Noom Conakry, du séminaire de mise en œuvre du traité sur le commerce des armes en Afrique de l’ouest et du Sahel. Cette rencontre de deux jours est co organisée par la commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale et le programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne (SIPODI), de la fondation KONRAD ADENAUER.

C’est le président de l’Assemblée Nationale honorable Claude Kory Kondiano qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence des membres du gouvernement.

Selon l’organisation des nations unies, plus de 600 millions d’armes légères sont en circulations à travers le monde. Elles sont aussi utilisées dans les conflits armés. L’Afrique au sud du Sahara est la zone la plus touchée par les impacts de la circulation illicite des armes légères. C’est pour inverser cette tendance dira la présidente de la commission défense et sécurité de l’Assemblée Nationale, honorable Djénè Saran Camara que le traité sur le commerce des armes a été signé par les Etats.

L’implication des parlementaires dans la mise en œuvre du traité sur le commerce des armes en Afrique de l’ouest et du Sahel est le thème central de cette rencontre.

Le programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne, de la fondation KONRAD ADENAUER, accompagne les parlementaires dans cette démarche.
Pour le Ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles et de la défense nationale, Dr Mohamed DIAN, le choix de la Guinée pour abriter cette rencontre, est une consécration des réformes engagées dans le domaine de la défense et la sécurité.

Cet atelier de deux jours regroupe des députés venus de la Cote d’ivoire, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Guinée.

Bouba DIALLO

Campagne de reboisement 2018: Plusieurs centaines d’hectares reboisés

Le mois d’aout a été consacré à la forêt en Guinée. Durant cette période des campagnes de reboisement ont été menées à travers le pays avec pour objectif de restaurer le couvert végétal de la Guinée.

La dégradation du couvert végétal préoccupe de plus en plus les autorités guinéennes. C’est pourquoi, le mois d’aout de chaque année, est consacré à la forêt guinéenne. Une initiative qui vise à sauvegarder l’écosystème forestier à travers des campagnes de reboisement. Sur le bilan à mi-parcours de cette année, le directeur national des eaux et forêts colonel Layli Camara, a expliqué à nos confrères de la radio parlementaire, qu’il y a eu plus de trois cents hectares reboisés sur une prévision de mille. Ce responsable des conservateurs de la nature, a aussi signifié qu’il n’a pas encore toutes les données.

Outre le Ministère de l’environnement, colonel Layli Camara a mentionné l’implication des communautés à la base dans la campagne de reboisement.

Selon le directeur national des eaux et forêts, plus de 2 mille conservateurs de la nature sont déployés à travers la Guinée pour la sauvegarde du patrimoine forestier. Pour aider ses agents à réussir leur mission sur le terrain, colonel Layli Camara sollicite l’engagement de tous.

La direction nationale des eaux et forêts compte mener une tournée à travers le pays, les prochains jours pour visiter les sites reboisés et prendre des dispositions pour le suivi des jeunes plants.

Bouba DIALLO

Guinée Actualité: Recrudescence des accidents des taxis: L’organisation guinéenne de la citoyenneté plaide pour la réglementation du secteur

La problématique liée aux accidents de la circulation en général et particulièrement aux taxis moto dans la ville de Conakry inquiète bon de nombre de citoyens.

Pour freiner donc ce risque qui continu d’endeuiller des familles ; les membres de l’organisation guinéenne de la citoyenneté, ont tenu le lundi 27 aout 2018, une conférence de presse à la maison commune des journalistes à Coléah.

Créé le 24 Avril dernier à Conakry, l’organisation guinéenne de la citoyenneté a pour objectif général de défendre les droits et vulgariser les devoirs des citoyens. C’est dans ce cadre qu’elle a décidé de sensibiliser les populations et attiré les autorités sécuritaires sur les méfaits liés aux accidents graves et mortel particulièrement les taxis moto.

Le président de l’organisation guinéenne de la citoyenneté, Alsény Diallo apporte des précisions sur les enquêtes menées dans les services hospitaliers de la capitale. Il a expliqué que les statistiques liées aux décès sont inquiétantes.

“Quiconque conduit une moto court des risques d’être impliqué dans des accidents graves et mortels” a-t-il laissé entendre.

Au total, plus d’une centaine de cas d’accidents sont enregistré par an dans les hôpitaux, les centres de santé et les commissariats centraux de la capitale. Pour éradiquer ce phénomène, l’organisation guinéenne de la citoyenneté souhaite la formation des conducteurs des taxis moto afin de réduire le taux d’accidents sur la route.

Bouba DIALLO

Guinée Actualité : la 2e phase du programme de productivité agricole ouest-africaine nécessite 23 millions de dollars

Le financement de la deuxième phase du programme de productivité agricole ouest-africaine nécessite 23 millions de dollars, a annoncé dimanche à la télévision publique Mamadou Bobo Diallo, président de la chambre nationale d’agriculture de Guinée .

Grâce à ce programme financé par la Banque mondiale en faveur des pays d’Afrique de l’ouest, plus de 4.000 tonnes de semences seront distribués aux producteurs agricoles et plus de 300 géniteurs de chèvres importés du Niger seront livrés aux éleveurs guinéens.

Les groupements d’agriculteurs et d’éleveurs ont récemment reçu un lot d’équipement informatique et d’engins roulants d’une valeur d’un milliard de francs guinéens, soit plus de 108 millions de dollars pour faciliter la mise en oeuvre du programme de productivité agricole dans les zones ciblées.

Ce programme d’appui au secteur agropastoral en Guinée, qui concerne plusieurs domaines du développement rural, s’inscrit en droite ligne de l’initiative présidentielle d’assistance au développement agricole, soutenue par le président guinéen Alpha Condé lui-même.

En Guinée, près de 80% de la population s’occupe du secteur agricole, via l’agriculture, l’élevage, la pêche et autres activités annexes dans le milieu rural.

Bien que le pays dispose de plus de 6 millions d’hectares de terres arables propices à l’agriculture avec une pluviométrie d’environ 400 milliards de mètres cubes d’eau par an, le secteur agricole n’arrive pas à nourrir la population guinéenne dans sa totalité.

Pour une production nationale estimée à 900.000 tonnes de riz, le pays en importe chaque année plus de 300.000 tonnes pour combler le déficit de la consommation locale.

Non mécanisé et peu moderne, le secteur agricole est sous-exploité en Guinée, compte tenu de la pauvreté des familles qui n’arrivent pas toujours à changer leurs techniques agricoles traditionnelles peu rentables.