Tag: HOROYA AC

Le Horoya AC de Conakry quasiment sacré champion de Guinée

Le Horoya AC de Conakry est assuré de terminer champion de Guinée 2017 après sa victoire sur le Fello Stars (1-0), en match retard de la 18e journée de la Ligue 1 Professionnelle disouté mercredi à Labé.

Interrompu la veille, en raison d’une forte pluie qui s’était abattue sur la pelouse (56’), le match qui s’est joué mercredi, s’est dénoué sur  l’unique but marqué à la 65 mn par Ocansey Mandela, idéalement servi par Mensah.

Désormais seul leader au classement général avec 53 points, le Horoya AC ne peut plus être rattrapé par le Wakrya (40 points), quels que soient les résultats des prochaines rencontres de son dauphin.

En 19 sorties, le club de la banlieue de Conakry a réalisé 17 victoires, deux matches nuls et zéro défaite pour 45 buts marqués contre seulement cinq buts encaissés.

Éliminé en quarts de finale de la Coupe de la Confédération, le Horoya AC de Conakry représentera la Guinée, en ligue africaine des champions, la saison prochaine.

AB/cat/APA

La Bible gravée «éternellement» sur un disque de quartz

Des scientifiques de l’université de Southampton (Angleterre) ont élaboré une technologie permettant de stocker des données presque éternellement dans un tout petit disque de quartz, de la taille d’un bouton de chemise.

La Bible fait partie des premiers documents stockés sur cette nouvelle technologie, au côté de la Magna Carta, d’un ouvrage d’Isaac Newton et de la Déclaration universelle des Droits de l’homme.

La durée de vie des données est potentiellement infinie à température ambiante. A 190 degrés, le disque à quartz survivrait par contre «seulement» 13,8 milliards d’années.

La rédaction d’Evangeliques.Info

A décision inique et stupide de la Cour de Justice européenne, réponse ferme du Maroc

Il semblerait que les magistrats de la Cour de Justice européenne n’ont aucune connaissance du droit international et du droit musulman sur la notion de la Beyaa, acte d’allégeance.

Ils ont bafoué ces deux droits, en rendant leur verdict sur la suspension de l’accord agricole avec le Royaume du Maroc pour la simple raison qu’ils s’appliquaient aux Provinces Sahariennes marocaines.

Ces magistrats, venus de je ne sais où, devraient consulter les archives militaires historiques de leur pays respectif avant de rendre un arrêt qui insulte le peuple marocain, porte atteinte à son intégrité territoriale et à sa souveraineté nationale.

Face à cette insulte le Maroc a décidé de suspendre tous ses contacts avec l’Union Européenne pour motif légitime qu’il revêt un caractère hautement politique, contraire au droit international et à l’Histoire mais aussi en total contradiction avec les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Un comportement hypocrite de certaines autorités européennes qui risquent de remettre en cause l’esprit de partenariat qui impose écoute, partage, solidarité et respect mutuel.

Que les responsables européens sachent que le Maroc ne pourrait tolérer qu’il soit réduit en un objet d’une procédure judiciaire, ni être balloté entre les divers départements des institutions européennes.

Par cette réaction ferme, Rabat exige à ce que les institutions européennes travaillent avec un minimum de transparence avec les autorités marocaines.

Il serait urgent pour l’Union Européenne de reprendre langue avec les autorités marocaines car elle a un besoin indiscutable du Maroc dans la lutte contre le terrorisme, l’immigration, la sécurité et la nourriture de sa population.

Il est inconcevable que l’Union Européenne sacrifie des liens de longue date avec le Maroc en s’immisçant sur le dossier des Provinces Sahariennes marocaines car il constitue une question existentielle et non négociable pour ce pays ; n’en déplaise aux européens pro-polisariens, manipulés par des responsables algériens. Qu’ils sachent que le prix du pétrole a fortement chuté et que certaines valisettes de pétro-dollars seront vides.

Non ! Le Maroc n’amputera jamais son territoire national, qui part de Tanger jusqu’à Lagouira, pour des fruits, légumes et poissons. D’autres pays, notamment la Russie, le Japon, la Chine et d’autres pays asiatiques et africains en sont demandeurs. Les espagnols, les portugais, les ressortissants de l’Europe du Nord et les français n’auront plus de poissons sur leur table et encore moins dans les bistrots ni de ces délicieux fruits et légumes; tout particulièrement en cette période de crise agricole en Europe.

Farid Mnebhi.

Amadou Diawara: qui est le jeune Guinéen qui affole l’Europe à 18 ans?

Amadou Diawara, ce nom ne vous dit surement rien. Normal. Ce jeune joueur de 18 ans à peine est encore très peu connu mis son talent a déjà mis d’accord toutes les grosses écuries européennes. Pas sûr qu’il reste longtemps dans son club de Bologne.

Italien d’origine guinéenne, Diawara a découvert la Serie A cette saison et impressionne les observateurs. La saison dernière, il évoluait encore à San Marino Calcio in Lega Pro. La prestation, vendredi dernier, du milieu de terrain contre la Juventus (0-0) a finalement mis tout le monde d’accord. Avec 81% de matchs disputés cette saison, c’est le joueur de moins de 19 ans le plus utilisé en Europe.

Et les gros clubs sont déjà prêts à mettre le prix. Manchester City, Tottenham, Juventus, Paris Saint-Germain et le Bayern Munich se sont déjà renseignés. Et Chelsea aurait même avancé une première offre de près de 25 millions d’euros. A ce prix, ce sera compliqué pour le 9è du championnat italien de garder son joyau.

La Feguifoot (Fédération guinéenne de football) ne compte pas lâcher la pépite. D’après les informations, Diawara pourrait obtenir une première convocation avec le Sily dès le mois prochain en éliminatoires de la CAN 2017.

Africa Top Sport

Les conversions à l’islam intéressent les chercheurs

Réunis lors d’un colloque à Sciences-Po Paris, des chercheurs de différents pays européens et d’Australie ont confronté leurs regards sur le phénomène complexe – et en croissance – des conversions à l’islam.

Convertie à l’islam, Daphné est bénévole au sein de l’association Excellence qui récolte des fonds pour construire une école maternelle et primaire musulmane dans une grande ville de province. Son efficacité et son bagout l’ont rapidement propulsée à la tête du comité de soutien féminin – il en existe un autre, masculin. Pour sa thèse en sociologie (1), la jeune chercheuse Claire Donnet a passé de nombreuses heures avec elle, à tenter de comprendre les ressorts de son engagement au service de sa nouvelle communauté, son admiration pour les pratiques les plus orthodoxes (port du hidjab, etc) mais aussi son souhait de se marier – religieusement uniquement – avec un musulman « qui saura la cadrer ». Les paradoxes de cette jeune femme au caractère bien trempé, qui n’hésite pas – en privé – à exprimer son refus des discours religieux fonctionnant sur la « peur de Dieu », mais rougit en présence d’un homme dès lors qu’elle l’imagine musulman et pieux, ne cessent de l’interroger.

Rajeunissement de l’âge des convertis

Le parcours de Daphné est une illustration parmi d’autres de ce phénomène,« objet d’une attention médiatique et étatique croissante » : celui des conversions à l’islam. Qu’ils aient choisi de suivre les enseignements d’une « tariqa » (confrérie) soufie, fait la découverte progressive – presqu’inconsciente parfois – de l’islam avant de prononcer la « chahada » (profession de foi musulmane) à la mosquée, ou qu’ils aient basculé subitement dans la « conversion au califat » avant de partir en Syrie, toutes ces trajectoires interrogent les chercheurs en sciences sociales. Un colloque, organisé les 15 et 16 février à Sciences-Po justement pour « Rendre compte de (ces) conversions à l’islam », leur a permis de croiser leurs analyses… et leurs questions.

Quel que soit leur terrain de recherche, en Europe ou en Australie, tous font le même constat : celui d’un rajeunissement de l’âge des convertis (dès 15-16 ans), de l’importance croissante des femmes parmi eux, et enfin de la diversité des adhésions d’origine (athéisme ou agnosticisme, mais aussi judaïsme ou christianisme). « Aux Pays-Bas, pays fortement sécularisé, le pic des conversions se fait autour de 20 ans, l’âge des questions existentielles », a ainsi relevé la chercheuse Vanessa Vroon-Najem.

Conversions instrumentales

Autre constat partagé : plus que les conversions « intellectuelles », les chercheurs voient monter les conversions « relationnelles » – motivées par une rencontre amoureuse ou amicale –, ou liées à la volonté d’adopter des enfants ou de développer son « business »… Autrement dit « des conversions instrumentales dont nous croyions qu’elles appartenaient au passé », reconnaît l’Italien Stefano Allievi, pionnier des recherches sur le sujet. Lui-même voit dans ces « conversions au califat » qu’il étudie désormais, la trace de ces conversions instrumentales : « Certains me disent : le Coran, je m’en fiche, ce que je veux c’est le djihad. Il y a bien conversion au sens d’un changement complet de vêtement, d’alimentation etc. Mais où est Dieu dans tout ça ? Je ne sais pas. »

Au-delà, et même s’ils sentent la demande de la société et des pouvoirs publics de comprendre ce phénomène, les sociologues sont bien en peine d’y répondre. L’islam « modéré » ou le soufisme attirent-ils moins aujourd’hui que l’islam « intransigeant » ou fondamentaliste, comme le laissent penser les travaux les plus récents ? Et si oui, pourquoi ? Faut-il y voir la conséquence d’une montée du sentiment anti-musulman dans les sociétés occidentales, lui-même lié aux attentats ? Du désir de reconnaissance des nouveaux convertis au sein de leur nouvelle communauté ? Ou encore du souhait de nombreux convertis de trouver un « cadre » structuré, « simple » et « pratique » (« le spirituel est directement intégré à la vie quotidienne ») ?

Face à la diversité des parcours, nombre de chercheurs s’interrogent même sur l’utilisation de ce terme de « conversion ». « Le mot, issu de la chrétienté, est-il adéquat dans d’autres aires culturelles ? », s’interroge ainsi William Barylo, doctorant de l’EHESS. « Jusqu’à présent, on n’a pas trouvé mieux », répond Loïc Le Pape (2), auteur d’une thèse de sociologie comparée sur le sujet. « À nous de mieux le définir et de montrer qu’il n’implique pas le passage d’une identité A à une identité B, mais que le parcours est plus fluide », avance aussi Katia Boissevain, spécialiste des conversions au protestantisme au Maghreb.

« Une tendance à la “performance” religieuse »

Amélie Puzenat, maître de conférences à l’Université catholique de l’Ouest et chercheuse associée au laboratoire ESO

« Il existe différentes façons de se penser musulman et de vivre l’islam pour les convertis. Plusieurs études de cas relatées pendant le colloque illustrent toutefois une tendance au perfectionnement, voire à la “performance” religieuse chez les convertis. Cette recherche s’inscrit souvent – tout comme chez les “born again muslims” (ndlr : les musulmans jusque-là non ou peu pratiquants qui renouent avec leur tradition religieuse) – dans la volonté de débarrasser l’islam des apports culturels pour le rendre plus ‘‘véritable’’, plus ‘‘pur’’ et probablement plus ‘‘universalisable’’. Sans doute serait-il par ailleurs intéressant, à l’avenir, de mettre en œuvre des études longitudinales (dans le temps) pour mesurer comment évoluent les convertis dans l’islam. Et aussi de questionner leur rapport à l’autorité (familiale, politique, etc.), un thème qui est ressorti de plusieurs communications. »

(1) « De la mobilisation autour de la reconnaissance de l’islam en France. Étude de la puissance d’agir des sujets musulmans intégralistes. »

(2) « Une autre foi. Itinéraire de conversions religieuses en France » (Publication université Provence, décembre 2015)

Anne-Bénédicte Hoffner – LaCroix

Elle dépense 80 000 euros dans un chameau pour retrouver l’amour

Suite à une rupture amoureuse, une femme belge contacte un marabout…

Les chagrins d’amour peuvent nous faire perdre la raison. C’est le cas de Elke D. B., une trentenaire belge, assistante en pharmacie. Cette femme a contacté un marabout Guinéen afin de retrouver le bonheur suite à une douloureuse rupture amoureuse.

Pour cela, cet homme lui a conseillé de mettre deux œufs de poule sous son lit et de les y laisser plusieurs mois. Une fois la période terminée, ils se sont retrouvés et le marabout a ouvert les œufs devant Elke. Le premier était pourri et le deuxième – suite à un tour de passe-passe du marabout – était bien jaune. Elke a alors cru au miracle ! Mais cela n’était pas suffisant selon le Guinéen. Pour retrouver l’amour elle devait encore envoyer 15 000 euros en Guinée, afin qu’on lui sacrifie un chameau. C’est alors qu’a commencé une suite de versements bancaires qui ont rapidement atteint 80 000 euros. La femme belge a alors compris l’arnaque. Par honte et peur du ridicule, elle n’a pas porté plainte.

C’est la police qui s’est rapprochée d’elle suite à six autres plaintes contre ce marabout. Elle n’est donc pas la seule victime de cet escroc Guinéen. Le parquet de Louvain a requis 2 ans de prison contre l’arnaqueur. Le jugement aura lieu le 7 mars.

LeParisien

France: il récidive à prendre le volant avec son permis guinéen invalide

Il faut le savoir, le permis de conduire guinéen reste valable un an à partir de la délivrance de l’autorisation de séjour en France.

La Voix du Nord

Un Roi à l’écoute de ses citoyens expatriés en France

Un message très clair vient d’être délivré ce mardi 23 février 2016 par le Roi Mohammed VI à tous les responsables et fonctionnaires des Consulats et Ambassades du Maroc pour assurer un accueil et des prestations de qualité à tous les ressortissants marocains expatriés.

En, visite de Travail et d’Amitié en France, le Roi s’est rendu ce 23 février 2016, au Consulat du Maroc à Orly-ville pour prendre in situ et de visu connaissance des diverses difficultés que rencontrent les ressortissants marocains installés dans cette circonscription consulaire.

C’est ainsi, dès la nouvelle de l’arrivée du Roi du Maroc dans ce Consulat d’Orly-ville, des milliers de marocaines et marocains ont envahi les chaussées proches de la légation marocaine pour accueillir avec ferveur leur Souverain et lui témoigner toute leur reconnaissance.

Un déplacement du Roi Mohammed VI dans ce Consulat qui est la suite logique de son dernier discours du Trône au cours duquel il avait adressé une ferme mise en garde aux responsables des missions consulaires pour qu’ils perfectionnent le service, le contact, la communication, répondent avec célérité et courtoisie aux problèmes des expatriés marocains et surtout de mettre un terme au dysfonctionnement et aux négligences tout en sauvegardant la dignité et les droits de leurs compatriotes résidant à l’étranger.

Le message est donc clair ; le temps où les fonctionnaires des Ambassades et des Consulats s’occupaient plus de leurs affaires personnelles et de politique est révolu et que tout manquement sera sévèrement sanctionné.

Tel a été l’objet de la visite du Roi Mohammed VI au Consulat d’Orly-ville.

Farid Mnebhi.

Livre « Revenge Porn – Foot, sexe, argent » : L’interdiction de Samuel Eto’o actée

Plus de parution, du moins pour le moment du livre « Revenge Porn-Foot, sexe, argent ». Le livre est écrit par Nathalie Koah, une ex-petite amie de Samuel Eto’o. L’ancienne star du Cameroun a obtenu auprès du tribunal de grande instance de Paris l’interdiction du témoignage de son ex petite amie. Mais l’éditeur a fait appel et l’on attend une décision lundi prochain.

Ce livre (Éditions du Moment) retrace la vie des deux tourtereaux de 2007 à 2014. La jeune femme de 29 ans qui se sent humiliée et trahie veut en découdre avec l’un des meilleurs joueurs planétaire, marié.

Le livre devait sortir ce jeudi. La jeune camerounaise accuse notamment Samuel Eto’o d’avoir publié sur internet des photos d’elle «dans les postures les plus intimes». L’ancien joueur du FC Barcelone accuse de son côté son ex-petite amie d’«escroquerie et abus de confiance». L’interdiction d’un livre, même provisoire, est rarissime en France.

AfricaTopSport