Tag: Syli National

Elimination du Syli local : voici ce qu’en pensent les citoyens de N’Zérékoré.

L’équipe du syli local a été éliminée mercredi, 03 février au stade du Cameroun   à la  demie finale  par l’équipe locale du mali 5-4 aux séances de  tirs aux buts. Au lendemain de cette élimination, la réaction  des internautes s’est  fait entendre partout dans le pays. A N’Zérékoré, la plupart des citoyens rencontrés par notre correspondant ont adressé des messages de félicitations et d’exhortations  à l’endroit de l’équipe locale qui, selon eux, a dignement représenté la Guinée au CHAN2021. Certains souhaitent  à ce que le syli local soit maintenu comme l’équipe nationale de Guinée car pour eux, cette équipe serait à l’image de HAFIA 77. 

Interrogé, Michel kamano, dira que « l’équipe du syli local moi je porte désormais confiance en elle. Parce que contrairement à l’équipe nationale,  les enfants là, ont bien joué et on bien  géré le match jusqu’à le terminer.  Tirs aux buts si on est sorti on va dire Dieu merci et on va préparer maintenant  la 3ème place», a souhaité M. Kamano. 

tres réconforté de la performance du Syli local, Emmanuel Lamah, souhaite qu’on change l’appellation. « vraiment le match d’hier, on remercie les footballeurs guinéens notamment les enfants là, ils ont fait le maximum. Nous avons été vraiment ravies de leur façon de jouer. Ce que je vais demander, au lieu de nommer l’équipe syli local, on va les nommer maintenant le syli national. Je suis vraiment satisfaisant, j’ai bien mangé hier et j’ai bien dormi pour l’effort que les enfants ont fourni», indique t’il.

Abordant dans le même sens, M. Amadou Diallo se dit satisfait de l’équipe locale, « par rapport au match d’hier moi je suis content. Le problème de tirs aux buts c’est la chance. Ce que moi je vais dire, tous les supporters on va prendre courage pour supporter notre équipe»,

Quant à Mamady Condé plaide qu’on érige cette équipe Locale en équipe nationale : « en ce qui concerne le match de la demie finale là, nous allons continuer à supporter l’équipe. C’est la meilleure équipe que la guinée a connu. C’est le remplaçant de HAFIA77 qui est venu donc nous devons nous donner la main afin de supporter cette équipe à décrocher la 3ème place et l’a réservé un accueil chaleureux dès leur retour à Conakry. » 

Les yeux sont désormais tournés vers le Cameroun, où le Syli local disputera la 3 ème place avec le Cameroun.

À suivre !

Bruno Lamah

Guinée : le Lensois Issiaga Sylla renvoyé

Coupable d’être sorti très tard mercredi après la victoire contre le Tchad (1-0) en qualifications pour la CAN, le Lensois Issiaga Sylla a été renvoyé en France par la Guinée.

La Guinée a remis Issiaga Sylla dans l’avion en direction de la France. Le latéral gauche lensois, auteur de six matches de L1 cette saison, serait sorti très tard mercredi soir après la victoire de son équipe contre le Tchad (1-0) en qualifications pour la CAN. Son sélectionneur l’a renvoyé et a appelé Ibrahima Sory Doumbouya à sa place.

Par Lequipe.fr

Amical: la Guinée renverse le Cap Vert

Malgré les absences de plusieurs cadres, la Guinée a réussi sa rentrée en s’imposant face au Cap Vert (2-1) ce samedi en match amical à Faro au Portugal. A la conclusion d’un contre face à une défense guinéenne très passive, Lisandro Semedo a pourtant ouvert le score avant la pause pour les Requins Bleus (0-1, 39e). Mais le Syli National a bien réagi au retour des vestiaires et Sory Kaba a égalisé sur un long ballon en profondeur en profitant des errements du gardien adverse (1-1, 48e).

Finalement, Yady Bangoura (RWD Molenbeek/Belgique) a fait parler sa vitesse pour marquer dès sa première cape et offrir la victoire aux hommes de Didier Six (65e). La Guinée tentera d’enchaîner mardi contre la Gambie, tandis que le Cap Vert, qui avait battu Andorre (2-1) mercredi, en a terminé pour ce mois-ci.

Guinée – Matchs Amicaux : Voici la liste des 23 joueurs convoqués

La Guinée prépare ses deux matchs contre le Tchad en novembre en marge des éliminatoires de la CAN 2022.

Point d’orgue de cette préparation, un stage prévu au mois d’octobre à l’occasion de la trêve internationale. Le Syli se frottera aux requins bleus du Cap-Vert et aux scorpions de la Gambie respectivement les 10 et 13 octobre à Algarve au Portugal.

Voici la liste des joueurs convoqués par le sélectionneur belge.

Par wiwsport

La Guinée en quête d’un sélectionneur

La Fédération guinéenne (Feguifoot) a officiellement lancé un appel à candidatures pour succéder à Lappé Bangoura comme sélectionneur du Syli National. Le nom du Belge Paul Put (Kenya) circule déjà.

Après avoir limogé le sélectionneur Lappé Bangoura en plein CHAN 2018, la Fédération guinéenne (Feguifoot) vient d’ouvrir la succession du technicien. A la suite de son assemblée ordinaire vendredi dernier, l’instance a officiellement lancé un appel à candidatures le lendemain pour le poste de sélectionneur.

Dans ses critères, la Feguifoot met en avant son exigence de recruter un technicien de “haut niveau” qui “doit obligatoirement résider sur le territoire de la République de Guinée et pouvoir parler correctement français (langue de travail)“. L’heureux élu aura notamment pour objectif de qualifier Naby Keita et sa bande pour la CAN 2019.

La piste étrangère privilégiée

Les postulants doivent faire parvenir leurs dossiers, sous pli fermé, avec la mention ‘Confidentiel’, au Secrétariat Général de la Fédération Guinéenne de Football sis à Téminetaye, Commune de Kaloum, BP : 3645 ou par E-mail à l’adresse : [email protected] au plus tard, le 15 Février 2018, date limite de dépôt, à 0 heure précise“, indique l’instance en ajoutant que les candidats présélectionnés seront convoqués pour un entretien à Conakry.

L’annonce à peine publiée, 57 postulants auraient déjà exprimé leur intérêt et quelques noms circulent dans la presse, à l’image de celui du Belge Paul Put, pourtant nommé récemment sur le banc du Kenya. Les locaux Bobo Baldé et Pablo Thiam feraient également partie des favoris. “Un technicien étranger est privilégié“, a toutefois fait savoir le président de la Feguifoot, Antonio Souaré. “La Guinée ne recrutera qu’un entraîneur qui a joué la finale ou remporté la CAN. Ou un entraîneur qui a fait ses preuves en Coupe du monde“, a même ajouté le dirigeant. Bientôt deux ans après le fiasco Luis Fernandez, la Fédération semble prête à tenter à nouveau l’expérience avec un technicien étranger…

 

Par AFRIKFOOT

La Guinée se console aux dépens de la Mauritanie

Éliminée du CHAN 2018, la Guinée a terminé sur une bonne note en battant la Mauritanie (1-0), dimanche soir. Sur la pelouse du grand stade de Marrakech, le Sylli national a été plus réaliste face à des Mourabitoune volontaires, mais manquant cruellement d’expérience.

Terminer sur une note positive. C’est le petit lot de consolation avec lequel la Guinée est rentrée à la maison, au terme du Championnat d’Afrique des nations, Maroc 2018. Le Sylli national a remporté sa seule et unique victoire du tournoi, en disposant de la Mauritanie (1-0), dimanche à Marrakech. «Je suis satisfait des joueurs, parce qu’ils ont appliqué ce qu’on leur a demandé, a indiqué Ibrahima Sory, sélectionneur de la Guinée pour une soirée après le départ de Lappé Bangoura au lendemain de l’élimination de la Guinée. Ç’aurait été une honte pour les joueurs de rentrer à Conakry sans la moindre victoire. Ils ont montré aujourd’hui qu’ils n’étaient pas si mauvais que ça», a-t-il conclu, un sourire amer au bout des lèvres. Il faut dire que la rencontre a été d’un rythme consternant. Le but inscrit par Sory Sankhon (15e) a été l’une des seules éclaircies, même si les Mourabitoune n’ont pas démérité, mais ont surtout manqué d’expérience et de sang froid au moment de la finition. Ils terminent cette première participation avec trois défaites et 6 buts encaissés.

Entretien avec Corentin Martins, sélectionneur de la Mauritanie

«L’objectif est désormais de se qualifier pour la première CAN de notre histoire»​

Après avoir qualifié la Mauritanie à son deuxième CHAN et fait un bond prodigieux de 100 places au classement FIFA en un an, Corentin Martins mène le renouveau de la sélection mauritanienne. Mais pour les Mourabitoune, trois défaites en autant de rencontres constituent la première leçon de la compétition de haut niveau. «Le Matin» est allé à sa rencontre avant le départ pour Nouakchott.

Le Matin : C’est finalement dur l’apprentissage du haut niveau ?
Corentin Martins : (Rires) Oui, très dur. Surtout pour les joueurs qui ne jouent jamais de compétitions internationales avec leurs clubs. Automatiquement, l’apprentissage se fait sur des matchs de haut niveau, comme on a fait sur les trois matchs au CHAN. On a eu plusieurs occasions, surtout lors des deux derniers matchs que l’on n’a pas su concrétiser. C’est ce genre d’expérience qui nous apprend le haut niveau.

Qu’est-ce qui est le plus rageant pour vous : le fait de ne pas avoir gagné ou celui de ne pas avoir marqué ?
Honnêtement, le fait de ne pas s’être qualifié pour le deuxième tour. Au premier match, on a été très timorés et on n’a pas réussi à jouer notre jeu. Sur les deux matchs suivants, je n’ai rien à reprocher aux joueurs, parce qu’ils sont allés de l’avant et ils ont essayé de marquer des buts. Mais on a manqué d’efficacité devant les buts.

Désormais, il y aura un petit temps de réflexion. Ensuite, vous vous remettrez au travail très vite ?
Effectivement, avec la sélection A, on est en pleine course pour la qualification à la CAN 2019. On va essayer de bien préparer les prochains matchs qui arrivent au mois de septembre, pour tenter de décrocher la première participation de la Mauritanie à la Coupe d’Afrique des nations.

Vous avez renouvelé votre bail en Mauritanie il y a un an. Vous pensez que cette élimination au CHAN menacera votre poste de sélectionneur ?
Ça fait 3 ans que je suis en Mauritanie. On a obtenu le meilleur classement FIFA de l’histoire du pays. Cela veut dire qu’il y a du bon travail qui est fait. On s’est qualifiés pour le deuxième CHAN en battant le Mali à Bamako pour la première fois dans les qualifications, ça a aussi de la valeur. On aurait voulu faire mieux que cette élimination au premier tour, mais ça n’a pas marché. On verra.

Par LeMatin

CHAN 2018: Les premières conséquences de la défaite du Syli

Le Syli local s’est incliné mercredi 17 janvier 2018 devant le Maroc, sur le score de trois à un. Cette seconde défaite marque du coup l’élimination prématurée de la sélection guinéenne dans cette compétition.

Face à cette situation, le sélectionneur national Kanfory Lappé Bangoura a été démis de ses fonctions par la Fédération Guinéenne de Football.

Plus loin, les staffs techniques de toutes les catégories ont été également suspendus. Selon le président de la fédération guinéenne de football, Antonio SOUARE, il n’est plus question qu’un entraineur dirige à la fois, deux sélections.

A Conakry, la défaite du syli a plongé les amoureux du cuir rond, ont été plongés dans la déception.

En attendant, le syli doit livrer son dernier match de la compétition contre la Mauritanie.

Bouba DIALLO

CHAN-2018 : La Guinée vise la finale de l’édition marocaine

La sélection guinéenne de football, surnommée le Syli, compte réussir un bon Championnat d’Afrique des Nations (CHAN-2018, prévu au Maroc du 13 janvier au 4 février 2018, et joueur les premiers rôles, promet le sélectionneur, Kanfory Lappé Bangoura, rapporte samedi la presse locale.

” Quatrième lors de la précédente édition au Rwanda en 2016, la Guinée vise la finale, comme objectif principal assigné au sélectionneur et pourquoi pas soulever le trophée, comme l’espèrent les autorités”, ajoute la même source.

Cependant, pour permettre au sélectionneur, Kanfory Lappé Bangoura, de mieux se préparer, la ligue professionnelle de football a déjà mis en veilleuse le championnat national, pour permettre aussi au Syli local de Guinée de procéder aux derniers réglages avant de rallier le Maroc où un match amical à El-Jadida est programmé contre le Cameroun.

Pour permettre une bonne représentativité, le sélectionneur Kanfory Lappé Bangoura a choisi les 23 joueurs qui auront l’honneur de défendre les couleurs du Syli local et dont la plupart sont issus du meilleur club du pays, le Horoya AC, champion de Guinée 2017.

PAR AFP